"Graisse", "obèse", "Malaisie"... Ces mots bannis de la dernière campagne de Nutella

La marque de pâte à tartiner lance une nouvelle campagne publicitaire, mardi 24 février, en proposant aux internautes de composer un petit message sur le célèbre pot. Mais des utilisateurs font remarquer que de nombreux mots sont interdits.

Le site de la nouvelle campagne publicitaire de Nutella permet de composer des messages, mais certains mots sont interdits.
Le site de la nouvelle campagne publicitaire de Nutella permet de composer des messages, mais certains mots sont interdits. (NUTELLA)

"Dites-le avec Nutella." La célèbre marque de pâte à tartiner, propriété de l'italien Ferrero, a dévoilé sa nouvelle campagne publicitaire sur internet, mardi 24 février. Les internautes peuvent se rendre sur un site spécialement créé pour l'occasion pour y composer un petit message sur un pot, avant de l'envoyer à leurs amis. Mais certains utilisateurs ont vite réalisé que certains mots étaient interdits, parmi lesquels "graisse" ou "obèse". Un petit message s'affiche en effet : "Votre message contient un mot non conforme aux conditions d'utilisation Nutella."

L'huile de palme, un sujet sensible

En quelques minutes, des internautes ont fouillé le code de la page pour récupérer la liste intégrale des mots interdits par la compagnie. Celle-ci, depuis, a été rendue invisible mais les mots, eux, restent bel et bien bannis. 

Au-delà des insultes et des mots vulgaires ou racistes, la marque a également interdit des termes comme "orang" ou "Malaisie". Le pays est en effet l'un des principaux producteurs d'huile de palme, dont la culture est accusée de favoriser la déforestation, menaçant l'habitat des orangs-outans. 

De nombreux termes liés à la santé sont également proscrits, comme "cancer", "diabète", "obésité", "kilos" ou "phtalates". Nutella ne souhaite pas non plus que les internautes écrivent le nom des friandises "Milkyway" ou "M&M's". Il est enfin défendu d'écrire "fuck PSG" mais pas "fuck OM". Comprenne qui pourra. 

"Préserver la convivialité de l'opération"

Contacté par francetv info, Ferrero assume sa démarche. "Les messages négatifs ou insultants ont été directement supprimés du champ des possibles, indique la marque dans un communiqué, l'idée étant de se servir du pot de Nutella comme d'un support de communication pour partager son enthousiasme." Et le groupe de poursuivre : "De la même manière, les mots désignant des communautés qui font souvent l'objet d'attaques de la part de personnes malintentionnées ont été retirés des propositions." 

Concernant les termes reprenant les attaques fréquentes contre la composition du produit et ses effets sur la santé, Ferrero estime que, s'agissant "d'attaques injustifiées", ces "mots polémiques" ont été bannis "afin de préserver la convivialité de l'opération".