Arnaque : les "garages fantômes", la nouvelle combine des usurpateurs d’identité

Publié
Arnaque : les "garages fantômes", la nouvelle combine des usurpateurs d’identité
Article rédigé par
S.Bernuchon, L.Courté, T.Breton, Z.Berkous, F.Simoes, N.Jauson - France 2
France Télévisions
Les services de police les ont appelés "garages clandestins" ou "garages fantômes". L’idée se résume à un système visant à éviter de payer ses PV pour excès de vitesse. Tout repose sur l’usurpation d’identité. Un jeune homme en a fait l’amère expérience et a reçu des amendes pour un montant de 200 000 euros.

"Au cours de l’été 2018, j’ai commencé à recevoir des appels de la part d’agents de police. (...) En fait, il y a avait des véhicules qui étaient immatriculés à mon nom et qui faisaient des braquages à main armée, des délits de fuite", raconte la victime. Son cauchemar dure depuis quatre ans. Le commercial ne possède qu’une seule voiture mais aux yeux de l’administration, il en a une centaine. Les véhicules commettent toutes sortes d’infractions. Il a reçu plus de 200 000 euros d’amende qu’on lui demandait de payer. Le commercial a été victime d’une arnaque au "garage fantôme".

Le Nord de la France plus touché par le phénomène

En quelques clics, les escrocs ont d’abord usurpé son identité. Ils ont ensuite créé un garage en ligne, à son nom, qui gère des centaines de véhicules. Grâce à ce stratagème, ils ont pu faire immatriculer d’autres véhicules sur internet. En réalité, à l’adresse indiquée, il n’y a pas de garage mais seulement de simples bureaux. Le commercial a porté plainte. Il a réussi à faire fermer la société et à geler ses dettes. Mais les véhicules en son nom continuent de commettre des infractions. Qui sont ces escrocs ? Il n’y a aucune donnée sur le phénomène pour l’instant mais le Nord de la France semble être plus touché. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.