Forte hausse de la taxe foncière : pourquoi la note sera plus salée que d'habitude dans certaines communes

Face à des dépenses qui explosent, de nombreuses communes poussent le curseur vers le haut, mais la principale responsable est l'inflation.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un formulaire de taxe foncière. (VANESSA MEYER / MAXPPP)

Les avis de taxe foncière arrivent dans les boites aux lettres en cette rentrée 2022, et pour nombre de propriétaire, la note est plus salée que d'habitude. Cette augmentation est comme une fusée à plusieurs niveaux, avec, au premier étage, la revalorisation importante cette année des "valeurs locatives cadastrales", qui servent de base au calcul de la taxe foncière ; une hausse de 3,4% au plan national ; du jamais vu depuis 33 ans. Et avec pour principale responsable l'inflation.

>> Hausse de la taxe foncière : "Le marché immobilier va se gripper complètement", estime le président de l'Union des propriétaires

Les dépenses de certaines communes explosent

Au deuxième étage de la fusée, on trouve la hausse des taux de taxe foncière décidés par chaque commune et chaque intercommunalités : + 1,9% en moyenne. Face à des dépenses qui explosent, de nombreuses communes poussent le curseur vers le haut. Encore un étage à la fusée : la taxe sur le ramassage des ordures ménagères, couplée à la taxe foncière : 5% de hausse en moyenne cette année dans les trois quart des communes.

Un record d'augmentation à Mantes-la-Jolie

Il y a de fortes disparités entre les différentes communes : certaines ont décidé de faire grimper le taux de leur taxe foncière ; tandis d'autres n'y ont pas touché. A Marseille, ce taux décolle cette année de 13,1%, alors que celui de Paris et Lyon n'a pas bougé. Le record d'augmentation revient à Mantes-la-Jolie (Yvelines) avec une hausse de près de 19 %, devant Bagnolet (Seine-Saint-Denis) 15% et Martigues 14% (Bouches-du-Rhône).

Sans atteindre de tels sommets, certaines grandes villes connaissent des augmentations douloureuses : Strasbourg, avec près de 9% de hausse, ou Nantes, avec près de 8%. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.