Whirlpool : Emmanuel Macron a-t-il convaincu ?

Emmanuel Macron s'est rendu à Amiens (Somme), jeudi 21 et vendredi 22 septembre, espérant renouer le fil avec les Français dans un contexte de crise sociale, autour d'un projet de réforme des retraites devenu flou. Il a notamment rencontré les ex-salariés de l'usine Whirlpool, dont la reprise a échoué. 

La visite d'Emmanuel Macron vient de s'achever. Devant les caméras, certains ex-salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme) ont envie de croire à un avenir pour le site. Après l'échec du premier repreneur, WN, deux autres projets sont à l'étude. "Il a mis un point d'honneur sur la revitalisation du site, mais vous savez, on l'a déjà entendu en 2017. Donc maintenant, j'attends des actes", indique Farid Baaloudj, un ancien employé de l'usine.

"C'est un coup de pub, un coup de com'"

Mais pour beaucoup, la visite présidentielle fait figure d'affichage. "Il y a eu beaucoup de bla-bla, je pense", lâche un ex-salarié. "En fait, il est revenu pour revenir, pour dire : 'Je suis revenu malgré tout'. C'est un coup de pub, un coup de com', il y a les municipales bientôt", fait valoir une autre ex-employée. L'avenir des ex-salariés est à nouveau au cœur des enjeux politiques, à quatre mois des élections municipales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Patrice Sinoquet face à Emmanuel Macron dans l\'ancienne usine Whirlpool vendredi 22 novembre, à Amiens. 
Patrice Sinoquet face à Emmanuel Macron dans l'ancienne usine Whirlpool vendredi 22 novembre, à Amiens.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)