Présidentielle : bataille des images entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Après l'épisode de Whirlpool où les deux candidats se sont rendus mercredi 26 avril, Emmanuel Macron a tenu meeting à Arras (Pas-de-Calais) devant 3 000 personnes. Les conclusions de cet épisode avec Catherine Demangeat.

FRANCE 3

Marine Le Pen mène une campagne très agressive. Elle se démultiplie sur le terrain. "Elle cherche en permanence à mener le tempo et livre une vraie bataille d'images. Ce matin aux aurores elle était avec des pêcheurs sur un chalutier. Il a deux jours elle était à l'aube au marché de Rungis. C'est le choc des images, et coups de communication comme hier avec sa visite-surprise aux employés de Whirlpool. Une opération qu'Emmanuel Macron a réussi à contrecarrer en allant discuter longuement avec les employés de l'usine. Mais au départ, le choc des images a été cruel pour lui", explique Catherine Demangeat sur le plateau de France 3.

Pari gagnant pour Marine Le Pen?

Mais est-ce une opération réussie pour Marine Le Pen ? Rien n'est moins sûr. "Elle se présente comme la candidate du peuple contre les élites. C'est celle qui va au chevet de la France qui se lève tôt. Emmanuel Macron ferait partie de ces élites, c'est un ancien banquier. Elle pourfend son ultralibéralisme. Elle cherche aussi à draguer l'électorat de Jean-Luc Mélenchon. Un réservoir de voix crucial pour le second tour. Cette campagne illustre les programmes diamétralement opposés de ces deux candidats à la présidentielle", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron à l\'usine Whirlpool, à Amiens, le 26 avril 2017.
Emmanuel Macron à l'usine Whirlpool, à Amiens, le 26 avril 2017. (ERIC FEFERBERG / AFP)