VIDEO. Le domicile parisien de Tapie perquisitionné par la brigade financière

Les magistrats enquêtent sur la décision prise par le ministère de l'Economie, dirigé alors par Christine Lagarde, de recourir à un arbitrage pour solder le contentieux qui opposait l'homme d'affaires au Crédit Lyonnais

Laurent Desbonnets et Matthias Second - France 2

Une dizaine d’enquêteurs de la brigade financière ont perquisitionné, jeudi 24 janvier, le domicile parisien de Bernard Tapie. Les magistrats enquêtent sur la décision prise par le ministère de l'Economie, au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Le ministère était alors dirigé par Christine Lagarde, qui a décidé de recourir à un arbitrage pour solder le contentieux qui opposait Bernard Tapie au Crédit Lyonnais sur la vente litigieuse d'Adidas par la banque, en 1993.

Il est reproché à l'ancienne ministre d'avoir recouru à cet arbitrage privé alors qu'il s'agissait de deniers publics, d'avoir eu connaissance de la partialité de certains juges arbitres et de ne pas avoir exercé de recours contre cet arbitrage controversé.

Une perquisition avait aussi eu lieu, jeudi, au domicile de Stéphane Richard, actuel PDG d'Orange, qui était alors directeur de cabinet de Christine Lagarde. Il avait déjà été entendu en décembre 2011.

Bernard Tapie à Nice, le 20 décembre 2012. 
Bernard Tapie à Nice, le 20 décembre 2012.  (VALERY HACHE / AFP)