VIDEO. "Complément d’enquête" : Bernard Arnault, maître du monde à Singapour

Le milliardaire s'est offert une île de verre et d'acier, sa nouvelle boutique.

France 2/Francetv info

Ses marques sont mondialement connues. Dior, Vuitton, Sephora, Moët & Chandon, Guerlain... Mais pour le grand public, il reste un inconnu. Le magazine "Complément d’enquête" diffuse, jeudi 24 avril à 22h20, un portrait consacré au plus secret des milliardaires français. Bernard Arnault a exceptionnellement accepté la présence des caméras de Tristan Waleckx, de Paris à Singapour, des ateliers Vuitton à sa fondation d'art contemporain.

Il cultive l'austérité et la discrétion. C'est pourtant lui qui, le premier, a sorti le luxe de son cocon artisanal pour en faire un business planétaire. Lui, qui a fait du made in France une valeur marchande. Qui aurait cru au départ que ce jeune homme timide, fils d'un entrepreneur de travaux publics à Roubaix, deviendrait l'ambassadeur du savoir-faire français dans le monde ? Quand il sort de Polytechnique en 1969, rien n'indique que Bernard Arnault va devenir le roi du luxe.  

Avec une fortune estimée à 30 milliards d'euros, il est devenu l'un des hommes les plus puissants de la planète, courtisé par les stars et les chefs d'Etat. Mais cette réussite ne lui procure pas que des avantages : comment a-t-il vécu la polémique qu'il a déclenchée en 2012 après avoir tenté d'obtenir la nationalité belge pour payer moins d’impôts en France, et qui lui a valu un "Casse-toi riche con" à la une de Libération ?

 

Le président de LVMH Bernard Arnault quitte l\'Hôtel Matignon à Paris après une réunion avec le Premier Ministre français Jean-Marc Ayrault, le 5 septembre 2012.
Le président de LVMH Bernard Arnault quitte l'Hôtel Matignon à Paris après une réunion avec le Premier Ministre français Jean-Marc Ayrault, le 5 septembre 2012. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)