Loi Macron : 30 000 membres des professions juridiques ont défilé à Paris contre le texte

Le ministre de l'Economie a présenté son projet de loi tant attendu à la sortie du conseil des ministres.

Emmanuel Macron lors de la présentation de son projet de loi \"Croissance et activité\", le mercredi 10 décembre. 
Emmanuel Macron lors de la présentation de son projet de loi "Croissance et activité", le mercredi 10 décembre.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les organisateurs espéraient 50 000 personnes dans les rues parisiennes. La préfecture de police indique, mercredi 10 décembre, que 30 000 membres des professions juridiques ont défilé dans la capitale contre la loi Macron. Le ministre de l'Economie, a présente son projet de loi pour l'activité en Conseil des ministres, mercredi 10 décembre, puis lors d'une conférence de presse. En plus d'assouplir le travail le dimanche, le texte veut notamment autoriser l'exploitation de lignes d'autocars sur le territoire national. Il renforce aussi la régulation des autoroutes, selon le dossier de présentation de la loi.

Suivez les derniers événements en direct.

30 000 manifestants à Paris. Les professions juridiques réglementées ont protesté contre le projet de libéraliser les conditions de leurs activités et de réviser à la baisse leurs tarifs.

FRANCE 3 et FRANCE 2

De nombreuses mesures annoncées. Le texte tant attendu doit permettre de "déverrouiller l'économie française" et sera rapidement mis en place, souhaite le gouvernement. Parmi les mesures prévues : l'obligation pour les actionnaires d'une entreprise en difficulté de vendre pour permettre une reprise, le raccourcissement des délais aux prud'hommmes ou encore l'encadrement des tarifs des professions réglementées. Le Conseil d'Etat a émis un avis "favorable" tout en contestant certains aspects du texte. 

Le travail dominical en question. Dans une tribune publiée dans Le Monde, la maire de Lille fustige la proposition d'assouplir les règles concernant le travail dominical. "La gauche n'a-t-elle désormais à proposer comme organisation de la vie que la promenade du dimanche au centre commercial et l’accumulation de biens de grande consommation ?", s'interroge Martine Aubry, pointant une "régression". De son côté, Jean-Luc Mélenchon appelle à "un large rassemblement" contre la loi Macron dans un entretien au quotidien.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MACRON

23h43 :  Après avoir loué les mérites de la loi Macron à la sortie du Conseil des ministres, ce matin, Manuel Valls a effectué un grand oral sur le thème de l'"égalité", à la Fondation Jean-Jaurès.

Devant les membres de ce think-tank proche du PS, le Premier ministre a affirmé voir dans cet exercice un "fil continu" et une "cohérence politique", rapporte Le Monde.

22h31 :  Avec la loi Macron, le gouvernement prône une extension du travail dominical. Mais les responsables socialistes n'ont pas toujours été favorables à cette mesure, comme le notent nos confrères de l'Œil du 20 Heures.


(FRANCE 2)

20h47 :  Croire que le travail du dimanche se fera sur la base du volontariat est un leurre. Qui connait le monde de l'entreprise et du commerce sait très bien qu'un refus sera un frein à un plan de carrière, voire une mise au placard.

20h47 :  Le travail du dimanche !Mon oncle et ma tante ont tenu un cinéma, de 1951 à 1972, dans une petite station balnéaire de la Côte Atlantique ! Ils travaillaient donc tous les dimanches et avec eux, l'opérateur-projectionniste, et les deux ouvreuses... Tout le monde était content de son sort et personne n'aurait eu idée de les plaindre !Heureux temps, aujourd'hui révolus !

20h47 :  Vous êtes encore nombreux dans les commentaires à réagir au sujet du travail le dimanche. juge que le "volontariat" mis en avant par le gouvernement est un leurre, tandis que @Titanus semble nostalgique des années 1960.

20h31 :  30 000 membres des professions juridiques ont défilé à Paris contre la loi Macron, indique la préfecture de police.

17h50 :  Martine Aubry, Jean-Luc Mélenchon, Karine Berger... Les personnalités de gauche qui tonnent contre la loi Macron ne se cachent pas. Voici comment le gouvernement leur répond.




MARTIN BUREAU / AFP

17h07 :  Slogan repéré par Ilan Caro dans le cortège des professions réglementées anti-loi Macron, un clin d'œil au livre de Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment.

16h44 :  La mobilisation contre la loi Macron se poursuit à Paris. Notre journaliste Ilan Caro est auprès des manifestants.

16h01 : @anonyme : Nous ne disposons encore d'aucun chiffre, ni de la part des organisateurs, ni de la préfecture. Mais des photos prises depuis les balcons de la capitale montrent la place de la République noire de monde. Nous vous tiendrons informés dès que ces chiffres seront disponibles.

16h00 :  Quand vous dîtes un "imposant" cortège, c'est combien de manifestants? Merci.

15h50 :  Un imposant cortège défile contre le projet de loi sur la relance de l'économie française. Des clichés circulent sur Twitter.

15h09 : Les professions réglementées du droit, notaires, avocats ou encore huissiers, se mobilisent pour le rassemblement à Paris, aujourd'hui. Certains viennent de loin, comme le note France 3 Champagne-Ardenne

14h44 :  Je suis contre, ayant travaillé pendant 25 ans les dimanches et jours de fêtes (agent de conduite à la sncf).  

14h43 :  Curieusement une petite majorité est pour le travail le dimanche et dans la même proportion eux-mêmes ne veulent pas sacrifier ce jour là. Curieux, non ?

14h43 :  Bien sûr, comme d'habitude, tout le monde est dans la rue ! Pas même question de faire un essai, on rejette d'avance tout en bloc. C'est á désespérer !  

14h42 :  Je demande a tous ceux qui refusent le travail du dimanche : de ne plus aller au cinéma , au restaurant, a l'hôpital... ce jour-ci.

14h41 :  Ce dossier suscite de vives réactions dans les commentaires, très contrastées.

14h29 :  "Martine Aubry travaille le dimanche !" Tant bien que mal, Manuel Valls tente de clore le débat après la tribune de Martine Aubry dans Le Monde.  


14h22 :  Le dossier du travail le dimanche est loin d'être clos. Karine Berger, secrétaire nationale attachée à l'Economie au Parti socialiste, demande de réduire à sept et non douze le nombre de dimanche travaillés, tels que le propose la loi

14h06 :   Peut-on savoir quel est le pourcentage de personnes qui travaillent déjà le dimanche. Il me semble que cela concerne un très grand nombre de "travailleurs" : dans le tourisme, la santé, le social, la sécurité, les transports, beaucoup de services....

13h47 :  La manifestation contre le projet de loi Macron débute à Paris, place de la République. Une participante tweete cette photo.

13h12 :  Notre journaliste Ilan Caro suit la conférence de presse à l'Elysée.

13h08 :  Interrogés par deux fois sur la tribune de Martine Aubry contre l'extension du travail le dimanche, Emmanuel Macron et Manuel Valls bottent en touche. Ils refusent de commenter cette prise de position et argumentent sur le bien-fondé du texte.

12h29 : Manuel Valls est confiant quant au vote du projet de loi Macron à l'Assemblée, malgré l'opposition affichée par de nombreux socialistes. "La majorité, n'en doutons pas, s'engagera sur ce texte important", dit-il.


12h17 :  C'est maintenant au tour du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, de détailler la trame de son projet de loi pour l'activité. Voici l'essentiel des mesures :

 Le projet de loi va permettre de négocier à la baisse les tarifs réglementés des actes des notaires et des huissiers "de la vie courante" (petit achat immobilier, constat d'huissier). Ces tarifs seront plus transparents et révisés périodiquement.

 Le texte prévoit l'exploitation de lignes d'autocars sur le territoire national et renforce la régulation des autoroutes. 

•  Le texte consacre par ailleurs l'extension du travail le dimanche : les maires pourront permettre aux commerces d'ouvrir 12 dimanches par an au lieu de 5 actuellement. Il veut également créer des "zones touristiques internationales" où le travail le dimanche et le soir sera possible toute l'année.

 Enfin, le projet de loi prévoit une réforme de la justice prud'homale pour la rendre "plus simple et plus rapide" en raccourcissant les délais et favorisant l'intervention de juges professionnels.

12h06 :  Dans le détail, le projet de loi Macron prévoit que le travail dominical devra donner lieu à une compensation salariale, y compris pour les petites entreprises. Ce sera aussi le cas dans les 600 zones touristiques actuelles, où la compensation n'était jusqu'à présent pas obligatoire.

Les détails de cette compensation devront être précisés dans des accords entre partenaires sociaux dans un délai de trois ans.  

12h05 : #TRAVAIL_DIMANCHE Le gouvernement prévoit des compensations salariales dans toutes les entreprises.  

12h02 :  A la suite de la présentation du projet de loi Macron, le gouvernement promet des effets concrets "dès l'été prochain".

Toutefois, avant de devenir une loi, le texte doit être adopté par les députés et les sénateurs. Mais le Premier ministre est confiant : il se dit "certain" d'obtenir une majorité au Parlement.



(FRANCETV INFO)

11h57 :  Vous pouvez suivre en vidéo et en direct l'intervention de Manuel Valls et d'Emmanuel Macron sur le projet de loi pour l'activité sur notre site.

11h53 : "Cette loi ne sert qu'un intérêt : l'intérêt général. C'est une loi de progrès et de liberté."

 Le Premier ministre présente le projet d'Emmanuel Macron sur la croissance, qui a été examiné ce matin en Conseil des ministres.

10h49 :  A quoi ressemble la vie d'un travailleur du dimanche ? Alors que la loi Macron est présentée en Conseil des ministres, notre journaliste Julie Rasplus a interrogé des salariés confrontés à cette organisation du travail particulière.


(VINCENT WARTNER / 20 MINUTES / SIPA)

10h34 :  "Il n'y aura pas d'opposition de gauche audacieuse au Parlement s'il n'y en a pas une dans la rue", déclare l'ancien candidat à la présidentielle dans un entretien au Monde.

10h33 : Le cofondateur du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon appelle les organisations syndicales et les partis politiques à descendre dans la rue contre le projet de loi Macron.

09h45 : "La gauche n’a-t-elle désormais à proposer comme organisation de la vie que la promenade du dimanche au centre commercial et l’accumulation de biens de grande consommation ? Le dimanche doit être un temps réservé pour soi et pour les autres. C’est un moment précieux qui doit être consacré à la famille et aux amis, à la vie associative, à la culture et au sport… (...) Gardons du temps pour penser, respirer et vivre."

Dans sa tribune, intitulée Ne réduisons pas l’existence à la consommation, Martine Aubry précise sa pensée sur le travail du dimanche.

10h00 : #TRAVAIL_DIMANCHE Dans une tribune au Monde, la maire de Lille appelle à "combattre" la réforme du travail du dimanche voulue par le gouvernement. "Je combattrai cette régression pour notre société au niveau national, comme dans ma ville", déclare Martine Aubry.

09h01 :  La volonté du gouvernement de permettre aux grandes surfaces d'ouvrir leurs portes le dimanche ne plaît pas aux patrons de Carrefour, Système U et Leclerc. Une position qui peut paraître surprenante. 

Mais, à y regarder de plus près, deux arguments poussent la grande distribution à défendre le repos dominical. Notre journaliste Christophe Rauzy vous explique pourquoi elle est contre le travail du dimanche dans les hypermarchés.


(JACQUES DEMARTHON / AFP)

07h01 :  Le quotidien économique Les Echos dévoile les derniers arbitrages sur le projet de loi sur la croissance et l'activité, qui sera présenté ce matin en Conseil des ministres. Pour le Premier ministre, il en va de la capacité de la France à se réformer.