Toyota rappelle 6,39 millions de véhicules dans le monde

Ils présentent divers problèmes techniques, dont des câbles d'airbag et des supports de colonne de direction défectueux. Un tel rappel massif n'est pas une première pour le constructeur.

Des employés vérifient des Toyota Yaris à la fin de la ligne d\'assemblage, à Onnaing (Nord), le 16 mai 2013.
Des employés vérifient des Toyota Yaris à la fin de la ligne d'assemblage, à Onnaing (Nord), le 16 mai 2013. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Nouveau rappel de véhicules pour Toyota. Le constructeur japonais a annoncé, mercredi 9 avril, le rappel de 6,39 millions de véhicules dans le monde à cause de divers problèmes techniques, dont des câbles d'airbag et des supports de colonne de direction défectueux. Le groupe est coutumier du fait ces dernières années.

Francetv info fait le point de cet nouveau rappel.

Quels sont les modèles défectueux ?

Le constructeur a précisé que 27 modèles étaient concernés au total, dont la citadine Yaris et le SUV RAV4. Il a souligné qu'aucun accident n'avait été constaté, au moment où son concurrent américain General Motors doit s'expliquer sur 13 accidents mortels qui ont entraîné des rappels massifs.

Quels sont les pays concernés ?

Quelque 2,34 millions des véhicules sont rappelés en Amérique du Nord, 1,09 million au Japon et 770 000 en Europe (dont 110 000 en France). Les 2,19 millions restants se répartissent entre les autres régions du monde.

Où se situent les défauts ?

La majorité des véhicules (3,5 millions, dont des Corolla et des Camry mais aussi des Yaris et RAV4) sont appelés au garage pour un problème de câble spiral d'airbag. Ce défaut peut entraîner la coupure de l'alimentation électrique de l'airbag et l'empêcher de fonctionner. Le groupe précise toutefois que, dans ce cas, un voyant signale l'anomalie au conducteur.

Plus de 2,3 millions de véhicules (petit SUV Urban Cruiser et Yaris entre autres) sont concernés par un souci de glissière des sièges avant : le verrouillage peut se casser et laisser dès lors le siège se déplacer librement vers l'avant ou l'arrière.

Quelque 760 000 véhicules (petit monospace Ractis et Yaris entre autres) pourraient connaître pour leur part un problème de support de colonne de direction, qui peut entraîner du jeu dans le volant. 

Quels sont les précédents ?

 Ces derniers mois, la marque accumule les rappels spectactulaires. En février, 1,9 million de Prius ont été rappelées pour un problème de programmation du logiciel de contrôle du système hybride. "Dans le pire des cas, la voiture peut s'arrêter pendant la conduite", expliquait le constructeur.

En juin 2013, 242 000 Prius et Lexus sont rappelées pour un défaut du système de freinage. En octobre 2012, 7,43 millions de véhicules, pour un risque d'incendie. Mais Toyota a surtout dû rappeler 12 millions de voitures en 2009-2010 pour un problème de pédale d'accélérateur, coincé dans certains cas. L'affaire s'est soldée par une amende sans précédent de 1,2 milliard de dollars : les autorités américains ont considéré que le constructeur avait "trompé" ses clients.

Ces rappels ne sont pas plus fréquents que par le passé, assuraient Les Echos. "Mais leur ampleur est tout simplement plus importante", concédait un spécialiste dans le quotidien.