VIDEO. Rachat d'Alstom : "L'Etat a forcément son mot à dire", déclare Hollande

François Hollande a commenté le rachat de la branche "énergie" d'Alstom, que se disputent l'Américain General Electric et l'Allemand Siemens.

FRANCE TELEVISIONS

"L'Etat a forcément son mot à dire parce qu'il est celui qui commande, non pas l'entreprise, mais qui commande à l'entreprise un certain nombre d'achats dans des secteurs tout à fait stratégiques." François Hollande a commenté à sa manière le dossier du rachat de la branche "énergie" d'Alstom, que se disputent l'Américain General Electric et l'Allemand Siemens.

Un seul "critère", les créations d'emplois

"C'est la raison pour laquelle l'Etat utilise cette position et chacun d'ailleurs le comprend (...) pour qu'il puisse faire en sorte que les offres soient améliorées dans le sens de la localisation des activités en France et de l'emploi en France", a poursuivi le président de la République lors d'un discours sur la lutte contre le chômage à Paris, lundi 28 avril. "Par rapport à ce dossier, je n'ai que ce seul critère : qu'est-ce qui sera le plus favorable à la création d'activité en France et à l'emploi en France ?", a-t-il interrogé.

François Hollande à La Maison de la Chimie, à Paris, le 28 avril 2014
François Hollande à La Maison de la Chimie, à Paris, le 28 avril 2014 (YOAN VALAT / AFP)