VIDEO. Rapprochement Alstom-Siemens : Le Maire se défend de "faire de la spéculation sur le dos du contribuable"

Le ministre de Economie et des Finances était questionné mercredi, par la commission des finances de l'Assemblée nationale, sur le rapprochement entre Alstom et Siemens.

Voir la vidéo
LCP / FRANCEINFO

Bruno Le Maire a haussé le ton, lors d'une audition à l'Assemblée nationale mercredi 4 octobre alors qu'il était questionné sur le rapprochement entre Alstom et Siemens par la Commission des Finances.

"Il n'y a pas d'utilisation frauduleuse de fonds publics"

"J'ai entendu, dans les propos de certains, des références plus ou moins voilées au procès Tapie. Je préfère dire à chaque membre de cette commission, pour laquelle j'ai respect et considération, que je leur demande de ne jamais franchir cette ligne rouge, jamais. Il n'y a pas d'utilisation frauduleuse de fonds publics et il n'y a aucune négligence dans l'utilisation des fonds publics, justement parce que je n'utilise pas des fonds publics pour faire de la spéculation sur le dos du contribuable", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances.

Bruno Le Maire a nié toute négligence dans le rapprochement entre Alstom et Siemens, en réponse à son prédécesseur Arnaud Montebourg, qui a brandi lundi la menace de poursuites pénales contre l'Etat s'il ne montait pas au capital d'Alstom avant sa fusion avec l'Allemand Siemens.

Le ministre Bruno Le Maire sur le site d\'Alstom à Valenciennes (Nord), le 29 septembre 2017
Le ministre Bruno Le Maire sur le site d'Alstom à Valenciennes (Nord), le 29 septembre 2017 (CITIZENSIDE / THIERRY THOREL / AFP)