Cet article date de plus de sept ans.

Mory Ducros : un repreneur potentiel propose de sauver davantage de salariés

Arcole Industries a présenté, mercredi soir, une offre de reprise améliorée. L'actionnaire du transporteur propose de garder 2 150 salariés, contre 1 900 auparavant.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des salariés de Mory Ducros bloquent l'accès au site de Lesquin (Nord), le 15 janvier 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Une bonne nouvelle dans un contexte difficile pour les salariés de Mory Ducros. Le principal actionnaire du transporteur Mory Ducros, Arcole Industries, a présenté, dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 janvier, une offre améliorée de reprise. La société prévoit finalement de garder 2 150 salariés, contre 1 900 auparavant, et de verser 7 000 euros d'indemnités supra légales par salarié non repris, ont indiqué plusieurs syndicats, à l'issue de plus de huit heures de négociations à Bercy.

A la demande des syndicats, Arcole s'engage aussi à "maintenir le statut social des salariés de Mory Ducros pendant deux ans", a précisé Jérôme Vérité (CGT-Transports) dont le syndicat se positionnera "avant vendredi soir" sur cette offre améliorée, "après avoir consulté les salariés". Le contenu précis de l'offre de reprise d'Arcole Industries doit être présenté, jeudi matin, au comité central d'entreprise du groupe, qui emploie plus de 5 000 salariés.

Une décision judiciaire dans une semaine

L'Etat s'était dit prêt à soutenir le projet d'Arcole via un prêt de 17,5 millions d'euros en contrepartie d'un plan social amélioré et d'un changement de l'équipe dirigeante de Mory Ducros. Les syndicats réclamaient au début des discussions 6 000 euros par salarié licencié et 1 000 euros par année d'ancienneté. Le tribunal de commerce de Cergy-Pontoise doit se prononcer, le 31 janvier, sur l'offre d'Arcole, et les trois autres projets plus partiels de reprise.

Numéro deux français du transport de messagerie, Mory Ducros a perdu 79,5 millions d'euros lors de son dernier exercice. Son chiffre d'affaires s'élève à 765,5 millions et sa dette d'exploitation à 202,7 millions d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.