Le financement participatif concerne aussi le monde agricole

La plateforme Mimosa lève des fonds pour aider des éleveurs ou des producteurs locaux qui ont besoin de se développer. Reportage dans la Drôme et dans le Gard.

FRANCE 2

Éleveur de cochons bruns, chocolatier, productrice de yaourts et de fromages de chèvre... trois exemples de professionnels qui ont eu besoin d'étendre leur activité, et qui peuvent compter sur le financement participatif. Sur le site internet Mimosa, on fait ainsi des appels aux dons pour des projets entre 1 000 et 25 000 euros.

Plus qu'une aide financière

Dans la montagne drômoise, l'éleveur de cochons fabrique lui-même sa viande et ses charcuteries. Mais son atelier de découpe étant à plus d'une heure de sa ferme, et il a donc décidé de créer un laboratoire sur place avec sa compagne. Un projet qui coûte 30 000 euros. Après avoir demandé un emprunt à la banque, il leur manque encore 3 000 euros. Ils font alors appel au financement participatif. Une main tendue qui crée des rencontres : un couple de bouchers retraités qui a soutenu le projet peut goûter les dernières productions de l'éleveur et le conseiller.

Le JT
Les autres sujets du JT