L'embauche est parfois difficile pour les patrons

Les mesures proposées par le gouvernement pour les TPE/PME sont globalement bien perçues dans les entreprises, mais ne règlent pas tout pour les patrons. Pour embaucher, il faut d'abord décrocher des commandes.

France 3

Après l'annonce du gouvernement des mesures pour les TPE/PME, France 3 est allée à la rencontre d'un petit patron à Antony (Hauts-de-Seine) ce 9 juin. La société de Philippe Castres est spécialisée dans la réparation et la pose de fenêtres. Elle comprend neuf employés en comptant le patron. Pour ce dernier, atteindre le seuil des 10 est "un peu problématique". En le franchissant, il devrait s'acquitter de taxes supplémentaires et recruter un délégué du personnel.

Le gel des seuils sociaux annoncé ce matin va dans le bon sens à ses yeux. "Si on peut enlever des contraintes à l'entreprise, c'est très bien", assure-t-il à France 3.

Trop de contraintes

Philippe Billard, son chef d'équipe, accueille avec bienveillance aussi la possibilité de renouveler deux fois un CDD. "Ça permet d'avoir plus de temps pour savoir si le salarié peut bien s'implanter dans l'entreprise, s'il correspond à ce qu'on recherche", estime-t-il.
France 3 a également rencontré un artisan qui travaille seul. La nouvelle prime à l'embauche de 4 000 euros ne va pas le décider à recruter, car cela entraîne "trop de modalités et de complications".

Le JT
Les autres sujets du JT
Les patrons qui décident de partager leur salaire avec leurs employés sont encore rares. 
Les patrons qui décident de partager leur salaire avec leurs employés sont encore rares.  (ERIC AUDRAS / MAXPPP)