Entreprises : la chasse aux fautes d'orthographe

En France, l'orthographe inquiète. Au point que certains patrons n'hésitent plus à renvoyer leurs salariés sur les bancs de l'école.

FRANCE 2

C'est par des petits détails qu'une entreprise joue sa crédibilité. En matière d'orthographe, 8 salariés sur 10 avouent ne pas être infaillibles. Un fardeau vécu par certains comme une maladie honteuse. Mais quelques défaillances sont-elles rédhibitoires pour faire carrière ? "Je ne me rappelle plus du tout des compléments d'objet directs, indirects, des auxiliaires... Je ne sais plus, j'ai oublié", confesse Mélanie Gillant, infirmière à la médecine du travail qui suit des cours de remise à niveau.

Le mail trop stigmatisant ?

Comme elles, beaucoup de salariés, dont des cadres, regrettent l'époque où il y avait des secrétaires. Mélanie Gillant affirme que le mail est le centre de ses problèmes. Pour elle, il est stigmatisant. À 33 ans, ses lacunes sont une blessure personnelle. Traquer les fautes est devenu un enjeu réel pour les entreprises, surtout quand leurs salariés communiquent avec l'extérieur. Une solution, investir dans la formation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image d\'illustration d\'un homme travaillant sur son ordinateur portable.
Image d'illustration d'un homme travaillant sur son ordinateur portable. (TEK IMAGE / SCIENCE PHOTO LIBRARY / ABO / AFP)