Cet article date de plus de cinq ans.

Conserverie Minerve : les salariés licenciés réclament de meilleures indemnités

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Conserverie Minerve : les salariés licenciés réclament de meilleures indemnités
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un bras de fer s'est engagé entre 75 salariés et un groupe chinois qui a racheté la conserverie Minerve. Ils ont été licenciés avec le minimum légal.

Dans l'usine de la conserverie Minerve (Finistère), en liquidation judiciaire, 75 salariés licenciés ont décidé d'occuper les lieux jours et nuit, ce week-end du 23-24 avril et au-delà s'il le faut. "On a décidé de bloquer les entrées de la société pour éviter qu'on vienne prendre le stock de conserves à l'intérieur", explique Loïc, l'un des salariés.

Se répartir les gains

Certains travaillent ici depuis la création de la conserverie. Le propriétaire leur a pourtant refusé par mail la moindre revalorisation de prime de licenciement. Pas un centime de plus par rapport au minimum légal, alors ils veulent vendre eux-mêmes tout ce qu'il reste sur place et se repartir les gains. Les stocks et les machines sont estimés à plusieurs millions d'euros. Une dernière lueur d'espoir pour des salariés qui ont vécu un cauchemar ces dernières années.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.