Comment ouvrir son entreprise sans être majeur ?

Une jeune fille de 17 ans a demandé à être émancipée pour ouvrir sa propre affaire. Une équipe de France 3 l'a rencontrée.

FRANCE 3

Dans la commune de Pont-à-Vendin (Pas-de-Calais) se trouve un salon de toilettage pour chiens et chats détenu par Noémie, une adolescente pleine d'ambitions. La jeune fille n'est pas encore majeure mais elle est bien la patronne de ce commerce. Comme elle n'aura 18 ans qu'en mai prochain, il lui a donc fallu s'émanciper. "L'émancipation, c'était vraiment la clé pour ouvrir le commerce. J'ai écrit une lettre au juge du tribunal de grande instance de Béthune et suite à ça j'ai été reçu en audience et les juges ont accepté le projet", explique Noémie Dufour.

Projet d'enfant

Noémie a obtenu de la justice une émancipation professionnelle. À 17 ans, elle est donc considérée comme majeure et responsable. Cette émancipation est aussi la solution la plus simple, surtout pour ses parents. "Il aurait fallu que je mette la société à mon nom, que je lui revende. Au final, la société aurait été pour elle, mais cela aurait été assez compliqué. Il aurait fallu voir avec les frères s’ils voulaient revendre ou pas leur part", explique Fabienne, la mère de Noémie.

Pour la jeune fille, c'est une vraie vocation, elle a imaginé le projet alors qu'elle était en sixième. Elle a investi 5 000 euros, toutes ses économies plus un coup de pouce des amis et de la famille.

Le JT
Les autres sujets du JT