Alstom : le gouvernement aurait été averti il y a plus d'un an

Le dossier d'Alstom à Belfort s'envenime encore. France 2 revient sur les faits.

France 2

Le gouvernement était-il au courant, aurait-il pu agir plus tôt ? Selon certains députés et sénateurs, qui disent avoir envoyé 11 courriers depuis l'été 2015, la réponse est oui. Fabienne Keller, sénatrice du Bas-Rhin, affirme notamment avoir écrit à l'Élysée et au gouvernement. "Nous n'avons cessé de les harceler donc vraiment, je ne comprends pas comment ils peuvent aujourd'hui dire aux Français qu'ils ne savaient pas", lance-t-elle à la caméra de France 2. 

Perdus et manipulés 

Vers midi, mercredi 14 septembre, Stéphane Le Foll a maintenu la position du gouvernement. L'exécutif n'a jamais été averti d'une fermeture de site. Mercredi matin, à la sortie de l'usine où près de 500 emplois sont menacés, les salariés se sentent à la fois perdus et manipulés. La direction d'Alstom ne s'est quant à elle pas encore exprimée.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine Alstom de Belfort (Territoire de Belfort), le 12 septembre 2016.
L'usine Alstom de Belfort (Territoire de Belfort), le 12 septembre 2016. (SEBASTIEN BOZON / AFP)