Vidéo Hausse des prix de l'énergie : la députée PS Valérie Rabault, porte-parole d'Anne Hidalgo, dénonce le "scandale" des règles imposées à EDF

Publié
Article rédigé par
Radio France

Elle dénonce "un non-sens économique, un non-sens écologique".

Valérie Rabault, présidente du groupe Socialistes et apparentés à l’Assemblée Nationale, députée PS du Tarn-et-Garonne et porte-parole de la candidate socialiste à la présidentielle Anne Hidalgo, dénonce samedi 5 février sur franceinfo "un mécanisme imposé à EDF" par l'État qui "appauvrit" le groupe. Elle dénonce un "non-sens économique, un non-sens écologique" et "un scandale".

>> Prix de l'électricité : comment le gouvernement compte limiter la hausse de la facture en 2022

"On force EDF à vendre à 42 euros le mégawatt. Quelque chose qu'il produit qui lui coûte 46 ou 47 euros à produire. Donc il le vend à des fournisseurs privés à 42 euros et ces mêmes fournisseurs privés vont le revendre sur le marché à 300 euros", dénonce-t-elle.

"C'est un mécanisme qui est imposé à EDF, qui appauvrit EDF et qui ne profite pas aux consommateurs", selon elle. "Le gouvernement aurait dû s'atteler pendant ces 5 ans à faire cette réforme pour EDF, qu'il n'a absolument pas faite", dénonce Valérie Rabault. "C'est un non-sens économique, un non-sens écologique et c'est un non-sens pour EDF. Imposer cette règle-là à EDF est un scandale", selon elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.