Inflation : l'Etat va demander à EDF de vendre davantage d'électricité à bas prix à ses concurrents pour contenir la hausse des prix

Objectif : limiter la hausse de la facture d'électricité des Français à 4% en 2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire à Paris, le 13 janvier 2022. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le gouvernement veut tenir sa promesse de limiter la hausse de la facture d'électricité des Français à 4% en 2022. L'Etat va demander à EDF de vendre davantage d'électricité à bas prix à ses concurrents, dans un contexte de flambée des cours, a annoncé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, dans un entretien publié sur le site du Parisien, jeudi 13 janvier. Coût estimé pour EDF : entre 7,7 milliards et 8,4 milliards d'euros, selon le ministre.

Le gouvernement, qui avait déjà réduit au maximum la principale taxe sur l'électricité, va "mettre en œuvre une mesure complémentaire en augmentant de 20 térawattheures (TWh) le volume d'électricité nucléaire vendu à prix réduit par EDF à ses concurrents, pour le faire passer à titre exceptionnel de 100 à 120 TWh", a déclaré le ministre.

A quel tarif l'entreprise publique pourra-t-elle vendre cette électricité à ses concurrents ? "Avec Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, nous avons eu de longues négociations avec EDF (...) nous leur avons donc proposé de relever ce prix de vente de 42 à 46,20 euros/MWh, ce qui permet de réduire la facture pour EDF", a détaillé Bruno Le Maire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Inflation 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.