Prix de l'électricité : "Certains tarifs ne sont pas plafonnés, ce qui explique l'explosion des factures" pour certains consommateurs, explique la présidente d’UFC Que-Choisir

Marie-Amandine Stévenin, présidente d’UFC Que-Choisir, s'est exprimée sur franceinfo alors que les factures d’électricité ont fortement augmenté pour les abonnés aux fournisseurs alternatifs.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Compteur électrique Linky. Illustration. Paris, Juillet 2023. (MOHAMAD SALAHELDIN ABDELG ALSAYE / ANADOLU AGENCY)

"Certains tarifs ne sont pas plafonnés et donc l'augmentation" n'est pas limitée "ce qui explique l'explosion des factures", a expliqué vendredi 11 aoû sur franceinfo Marie-Amandine Stévenin, présidente d’UFC Que-Choisir, alors que les factures d’électricité ont fortement augmenté pour les abonnés aux fournisseurs alternatifs.

>> "C'est l'équivalent d'un salaire" : des clients de fournisseurs alternatifs d'électricité abasourdis par le coût vertigineux de la facture de régularisation

franceinfo : Certains fournisseurs expliquent qu'ils répercutent la hausse du coût en approvisionnement de l'électricité sur les contrats. Cela peut aller jusqu'à plusieurs milliers d'euros. Comment est-ce possible ?

Marie-Amandine Stévenin : Beaucoup de fournisseurs alternatifs proposent des offres à coûts variables qui sont soit indexées sur le tarif réglementé de vente, qui a augmenté de 10%, soit indexées sur le marché de gros, soit ce sont des prix variables fixés tous les mois.

Les tarifs réglementés ont en moyenne augmenté de 160 euros. Ce tarif reste-t-il une sécurité ?

Cela veut dire que lorsque l'on choisit un tarif variable ou fixe, il faut regarder par rapport au marché au moment où on souscrit. Le tarif variable, il faut regarder sur quoi il est indexé et s'il est plafonné dans son augmentation. Certains tarifs ne sont pas plafonnés et donc on ne limite pas l'augmentation, ce qui explique l'explosion des factures d'électricité pour certains consommateurs.

Le consommateur doit être informé de l'augmentation par le fournisseur un mois avant. Que peut-on faire si ce n'est pas le cas ?

Si le consommateur ne veut pas de ce nouveau tarif, le seul droit qu'il a, c'est de partir. On ne peut pas imposer au fournisseur de rester à l'ancien tarif. S'il n'a pas informé le consommateur, on peut considérer que le tarif qui s'appliquait continue de s'appliquer puisque le consommateur n'a pas été informé d'une modification tarifaire. La procédure est de tenter de négocier avec le fournisseur et si la réclamation n'aboutit pas, on peut saisir le médiateur de l'énergie. Il faut penser à garder une trace écrite si on négocie avec le fournisseur. Il est possible de se faire accompagner par une association de consommateurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.