Chèques énergie : les envois commencent pour 5,6 millions de foyers

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Mardi 2 avril est marqué par l'envoie des premiers chèques énergie, dont la valeur est comprise entre 48 et 277 euros. Valables durant un an, ils permettent de contribuer au paiement des factures de gaz ou d'électricité.
Énergie : une aide gouvernementale pour les foyers les plus modestes Mardi 2 avril est marqué par l'envoie des premiers chèques énergie, dont la valeur est comprise entre 48 et 277 euros. Valables durant un an, ils permettent de contribuer au paiement des factures de gaz ou d'électricité. (France 2)
Article rédigé par France 2 - V. Frédéric, E. Gerenton, R. Liboz, D. Chevalier
France Télévisions
France 2
Mardi 2 avril est marqué par l'envoi des premiers chèques énergie, dont la valeur est comprise entre 48 et 277 euros. Valables durant un an, ils permettent de contribuer au paiement des factures de gaz ou d'électricité.

Les premiers chèques énergie ont été envoyés dans les boîtes aux lettres, pour soulager tout type de factures d'énergie ou des travaux de rénovation. Dès mardi 2 avril, ce chèque valable un an, qui s'élève au maximum à 277 euros, est distribué aux ménages les plus modestes. Aucune démarche n'est à faire pour toucher ce chèque. Le montant perçu est déterminé en fonction des revenus du foyer.

"Il peut y avoir un oubli"

Il est ainsi possible de payer sa facture en ligne ou d'envoyer le chèque à son fournisseur d'énergie, qui déduira le montant sur la prochaine facture. "Il peut y avoir un oubli, mais dans ce cas là [il est possible de] faire une réclamation sur le site 'chequeénergie.gouv.fr'", rassure Maxime de La Raudière, directeur général de Selectra, pour ceux qui pensent être éligibles à ce service. En 2023, plus de huit foyers sur dix l'ayant reçu l'ont utilisé.

Parmi nos sources

Chèque énergie

https://www.fournisseurs-electricite.com/equipe/maxime-delaraudiere

Nous avons recoupé ces informations par notre propre enquête.

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.