Énergie : malgré des aides, une facture beaucoup plus élevée pour isoler son logement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Énergie : malgré des aides, une facture beaucoup plus salée pour isoler son logement
FRANCE 2
Article rédigé par
E. Berahya-Lazarus, V. Liger, G. Le Tallec, J-P. Guillerez, E. Woringer, A. Maurial, E. Bach, Cat & Cie - Février 2021 - France 2
France Télévisions

De nouvelles aides gouvernementales ont été mises en place pour inciter les Français à renforcer l'isolation thermique de leur logement. Il y a un an, le magazine Envoyé Spécial avait testé une offre à 1 euro. Où en est-on aujourd'hui ? 

Margareth Chatelain, professeure à la retraite, vit seule en pleine campagne. Elle a voulu faire isoler ses combles il y a quelques mois. Aujourd'hui, sa toiture est entièrement à refaire. La laine de roche a été injectée au contact des tuiles : ainsi, l'air ne circule pas. "La laine de roche, comme c'est tout humide, ça imprègne la tuile. On voit la latte qui est mouillée, elle commence à pourrir", déplore-t-elle.

Des aides moins conséquentes

Margareth Chatelain n'avait pourtant pas agi sur un coup de tête, et pensait avoir pris toutes les précautions. Elle n'avait pas le droit au dispositif à 1 euro, mais à d'autres aides à la rénovation énergétique. Pour compléter, elle avait même décidé d'investir elle-même "pour plus de confort", malgré sa petite retraite. Le devis s'élevait à 14 900 euros. Mais l'entreprise lui fait miroiter toute une série d'aides. Il ne lui restait qu'à débourser 5 000 euros. La caution d'une grande entreprise, Butagaz, l'avait alors rassurée. En réalité, contrairement à ce que lui promettait l'artisan, elle n'a eu droit qu'à 2 500 euros d'aides. D'autant plus qu'aujourd'hui, elle doit de nouveau payer pour sauver son toit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.