Crise énergétique : une PME passe à la semaine de quatre jours pour économiser

Publié Mis à jour
Crise énergétique : une PME passe à la semaine de quatre jours pour économiser
Article rédigé par
G.Desmalles, C.Gaillard, V.Jonnet - France 3
France Télévisions

Face à la crise énergétique, une PME qui fabrique du mobilier a choisi de passer à la semaine de travail de quatre jours pour économiser, ce qui ne déplaît pas à ses salariés. Reportage à Longvic, en Côte-d'Or.

Dans l'Atelier Panel, une PME qui fabrique du mobilier à Longvic (Côte-d'Or), des machines aussi imposantes qu'énergivores tournent à plein régime. Dans ses ateliers de 3 000 m² chauffés, une vingtaine de salariés travaillent à plein temps. Et si le directeur de l'entreprise se réjouit de voir son carnet de commandes rempli, il craint également de voir sa facture d'énergie exploser.

Une expérience menée jusqu'à fin 2023

Alors, pour réduire la prochaine facture d'énergie, l'entreprise innove. Dès le 1er octobre, elle adoptera la semaine de quatre jours. Les salariés continueront à venir travailler 35 heures par semaine. "On a vu que tous les vendredis, on ne travaillait que quatre heures, donc on lançait toutes les machines pour quatre heures de travail, de 8h à 12h", explique David Butet, gérant de l'Atelier Panel. Désormais, les salariés travailleront une heure plus tôt. Un réveil matinal pour une fin de semaine plus douce : l'argument a vite convaincu les salariés. L'expérience sera menée jusqu'à fin mars 2023.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.