Cet article date de plus de six ans.

Salaires dans la fonction publique : certaines professions ne séduisent plus

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Salaires dans la fonction publique : certaines professions ne séduisent plus
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Manuel Valls a donné son feu vert à l'augmentation des salaires des fonctionnaires alors que le point d'indice est gelé depuis plusieurs années.

C'est une bonne nouvelle pour les fonctionnaires. Le gouvernement planche sur un projet de hausse des salaires qui concernerait tous les agents de l’État.
Depuis plusieurs années, le point d'indice était gelé. Mais à cause de ces faibles rémunérations, certaines professions peinent à recruter. Parmi elles : l'enseignement. "Le salaire de base pour un professeur de collège débutant, c'est 1 690 euros par mois brut. En fin de carrière c'est 3 625 euros", rapporte le journaliste de France 2, Jean-Paul Chapel. Conséquence ? "Pour les profs de maths, ces dernières années, il y a eu moins de candidats que de places disponibles".

Puéricultrices et masseurs concernés

Les puéricultrices ont la même grille de salaires et les mêmes problèmes pour recruter. Même chose concernant les masseurs kinésithérapeutes à l'hôpital qui ont le même salaire que les infirmières non spécialisées, soit 1 510 euros mensuel en début de carrière. Quant aux agents de propreté de la fonction publique, leur salaire s'élève à 1448 euros les premières années et à 2 139 euros en fin de carrière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emploi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.