Force ouvrière : Jean-Claude Mailly sur la sellette

Le syndicat Force ouvrière reproche à Jean-Claude Mailly, qui est à sa tête, d'être trop tendre avec le gouvernement et la réforme du Code du travail.

France 2

L'attaque est arrivée de la base. Jean-Claude Mailly a été désavoué par ses propres troupes à travers un texte publié le 29 septembre dernier par les représentants des régions et des fédérations de Force ouvrière. Le texte réclame une "mobilisation interprofessionnelle avant la ratification des ordonnances" de la réforme du Code du travail. Force ouvrière, grand absent de la mobilisation contre la réforme, est prié de rejoindre les rangs.

Pas de démission en vue

Le principal intéressé n'est pas inquiet. "Cela fait 40 ans que je milite et qu'il y a des discussions au sein de Force ouvrière", a-t-il déclaré. Les militants reprochent à Jean-Claude Mailly d'être trop tendre face au gouvernement alors qu'il manifestait en 2016 contre la loi El Khomri. Sur Twitter, le syndicaliste affirme que sa démission n'est pas à l'ordre du jour malgré les pressions qui pèsent sur lui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Claude Mailly.
Jean-Claude Mailly. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)