Dans les Alpes-Maritimes, du badminton entre demandeurs d’emplois et recruteurs

Publié Mis à jour
Des matchs de badminton entre demandeurs d'emploi et recruteurs
FTR
Article rédigé par
France Télévisions

Ce jour-là à Cagnes-sur-Mer se jouait un "job dating" un peu particulier organisé par le Pôle Emploi des Alpes-Maritimes, autour du badminton. Raquette en main, 130 demandeurs d’emploi se sont affrontés sur le terrain sportif, et parmi eux se cachaient des recruteurs. Une façon ludique de faire connaissance et de repérer les bons profils, loin du strass des entretiens classiques. #IlsOntLaSolution

Des ateliers sportifs pour trouver la bonne recrue. C’est la solution que propose Pôle emploi dans les Alpes-Maritimes avec des job dating autour du badminton. Des ateliers et des matchs réunissant des employeurs et des demandeurs d’emploi. Mais particularité ici : personne ne sait qui est qui. "Non, on n’arrive pas à savoir qui c’est, et c’est très bien comme ça. C’est beaucoup mieux et plus simple pour nous", explique Jean-Claude, à la recherche d’un emploi.  

Car cette formule rassure, les participants ne connaissant pas les recruteurs qui se cachent dans leur équipe ou dans l’équipe adverse, ils peuvent être eux-mêmes tout simplement. De quoi faire retomber la pression. "Quand on est entre quatre murs dans un bureau, on sait que la personne est là pour nous juger donc ç’est du stress ; là je m’amuse, je suis zen, il n’y a pas de soucis", témoigne entre deux échanges Louise-Yvonne.  

Jeu, set et job !

Ce jour-là, la vingtaine de recruteurs présents est venue avec pas moins de 200 postes à pourvoir dans divers domaines d’activités. Ces échanges sportifs incognito leur permettent de déceler certaines qualités chez les candidats explique la chargée de recrutement d’un groupe azuréen : "On voit ceux qui s’investissent, qui s’impliquent, ceux qui sont un peu plus en retrait ; donc ça nous permet déjà de voir quelques traits de caractère grâce au jeu collectif".   

"On va repérer la capacité à travailler en équipe, à avoir le leadership, à être tenace", renchérit Ghislaine Ellena, directrice départementale de Pôle Emploi qui pilotent ces ateliers organisés plusieurs fois par an. A la fin des épreuves, les recruteurs se dévoilent pour présenter leur entreprise et les postes qu’ils proposent. Viennent alors les échanges de CV et les premiers entretiens qui se profilent. Selon Pôle Emploi, 60% des participants à ces job dating sportifs trouveraient un CDI dans les 3 à 6 mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.