"On est dans le flou": une enseignante inquiète par la réforme des retraites

Les enseignants sont nombreux à faire grève pour contester la réforme des retraites. Une réforme aux contours toujours très flous. 

France 2

Mardi 10 décembre, les enseignants étaient toujours mobilisés contre la réforme des retraites, même si le taux de gréviste a chuté par rapport à la semaine dernière, de 46% à 16% selon le ministère de l'Éducation et de 70% à un tiers selon les syndicats. Les enseignants s'inquiètent de voir leur pension baisser avec un mode de calcul moins favorable pour eux. Le gouvernement leur a pourtant promis 400 à 500 millions d'euros par an pour compenser cette future baisse de pension.

>> Grève du 10 décembre : suivez la situation en direct

"On n'a aucune assurance"

Sous quelle forme percevront-ils cet argent ? Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, a du mal à répondre. Certains syndicats parlent de primes d'orientation. Le ministère donnerait alors plus d'argent pour les professeurs, qui en plus de leur travail, accompagneraient les élèves dans leurs projets d'orientation professionnelle. Certains parlent aussi de primes en début et milieu de carrière pour doper les revenus des jeunes porfesseurs. Les enseignants ne sont pas convaincus. "On est dans le flou le plus artistique, on n'a aucune assurance, on n'a rien", regrette l'une d'entre eux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enseignants défilent contre la réforme des retraites, le 5 décembre 2019 à Paris.
Des enseignants défilent contre la réforme des retraites, le 5 décembre 2019 à Paris. (LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP)