Maryvonne Le Brignonen, directrice de Tracfin, nommée à la tête de la nouvelle ENA

C'est "une femme d'expérience et un exemple de méritocratie républicaine, à laquelle je suis particulièrement attachée", se réjouit dans un communiqué la ministre Amélie de Montchalin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La directrice de l'Institut national du service public, Maryvonne Le Brignonen, le 10 décembre 2019 à Paris. (MAXPPP)

Une nouvelle directrice pour une nouvelle école. Maryvonne Le Brignonen, directrice de la cellule de renseignement financier Tracfin, a été nommée mercredi 1er décembre à la tête de l'Institut national du service public (INSP), qui remplacera l'ENA le 1er janvier prochain.

Maryvonne Le Brignonen, 46 ans, a été nommée en Conseil des ministres pour une durée de quatre ans. C'est "une femme d'expérience et un exemple de méritocratie républicaine, à laquelle je suis particulièrement attachée", se réjouit dans un communiqué Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques. "Au sein de la direction générale des finances publiques, elle a su démontrer sa capacité à porter avec succès un projet de transformation et de simplification de grande envergure bien connu des Français, le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu", ajoute la ministre.

Diplômée de l'Ecole supérieure de commerce de Toulouse, elle est passée par le secteur privé avant d'intégrer l'ENA en 2007 (promotion Emile-Zola) puis d'opter pour l'inspection des finances à sa sortie en 2010. Elle dirigeait Tracfin depuis l'été 2019. Début novembre, le ministère avait indiqué que deux hommes et deux femmes restaient en lice pour prendre la tête de l'INSP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fonction publique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.