Dans les Vosges, un bus emmène les demandeurs d’emplois dans les entreprises qui peinent à recruter

Publié
Article rédigé par
Véronique Dalmaz-Nicolas - franceinfo
France Télévisions

Dans le cadre de la semaine de l’industrie, un autocar sillonne, cette semaine, le département des Vosges. Il met en relation chômeurs et entreprises qui manquent de main d’œuvre. #IlsOntLaSolution.

Ce jour-là, ils sont vingt-cinq à prendre l’autocar du recrutement. Ces demandeurs d’emploi partent visiter deux entreprises vosgiennes avec l’espoir de décrocher un contrat de travail. "Pourquoi pas trouver un emploi ? Je suis très intéressée par la société EGGER" explique une habitante de la région. "Je n’habite pas loin et c’est l’idéal quand on n’a pas de permis de conduire" ajoute-t-elle.  

Lutter contre une mauvaise image 

La société Fives Cryo, située près d’Epinal, est la première à recevoir ces potentiels futurs candidats. Un accueil à bras ouverts car cette entreprise manque de soudeurs et de monteurs. "Nous recrutons constamment sur des métiers en tension donc c’est très difficile pour nous d’avoir des candidatures" explique Sandrine Delforge, responsable des ressources humaines de l’entreprise. Et pourtant Fives Cryo, 300 salariés et 60 millions de chiffre d’affaires, est à la pointe de l’innovation dans son secteur d’activité. Elle fabrique des équipements aérauliques et frigorifiques industriels qu'elle expédie dans le monde entier. Un CV qui devrait attirer de nombreux collaborateurs mais l’industrie souffre d’une mauvaise image de marque auprès des salariés. "Les jeunes ne savent peut-être pas ce qui se passe dans une entreprise. Ils peuvent croire que l’industrie, c’est encore Germinal" reconnait Thierry Poulet, directeur de l’association FACE Vosges, coorganisatrice de ces rencontres. "Soit on reste dans un schéma classique en disant les gens restent chez eux et ne cherchent pas de travail, ou alors on s’investit tous ensemble pour montrer ce qui se passe dans une entreprise" ajoute-t-il. Un investissement qui, semble-t-il, porte ses fruits. A l’issue de cette première visite dans les ateliers de Fives Cryo, l’entreprise a reçu trois candidatures.    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.