Réforme de l'assurance chômage : vers un durcissement des mesures

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Réforme de l'assurance chômage : vers un durcissement des mesures
FRANCEINFO
Article rédigé par
C.Méral, B.Briffaut, M-P.Degorce, E.Denis, A.Zouioueche, L.Crouzillac, Service infographie, C.Berbett - franceinfo
France Télévisions

L'exécutif maintient le calendrier de la réforme de l'assurance chômage. Nouveau mode de calcul, durcissement des droits, les partenaires sociaux n'ont pas caché leur mécontentement.

Même assouplie, la réforme de l'assurance chômage obligera les chômeurs à se serrer la ceinture, selon les syndicats. En cause, le nouveau calcul des allocations qui entrera en vigueur en juillet prochain. Au total, 830 000 allocataires sont concernés, soit 4 allocataires sur 10 dont les indemnités baisseraient de 22% en moyenne. "Ça fait quand même des baisses de droits extrêmement importantes pour certains chômeurs. Quand on voit les difficultés actuelles, la montée de la précarité, ça n'est certainement pas le moment de baisser les droits des chômeurs", explique Marylise Léon, secrétaire générale adjointe de la CFDT. 

Des mesures qui entreront en vigueur si le chômage baisse 

Selon la ministre du Travail, Elisabeth Borne, les demandeurs d'emploi ne seront pas lésés car un plancher limitera la baisse, les allocations seront versées plus longtemps. Pour être indemnisé, il faudra travailler 6 mois sur 24 au lieu de 4 mois sur 28 mois. Les allocations seront dégressives à partir du 7e mois et non du 9e. Deux mesures qui entreront en vigueur seulement si le chômage baisse. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.