VIDEO. Loire-Atlantique : des salariés de la Seita séquestrent cinq membres de la direction

Les salariés, qui occupent les locaux de l'usine depuis mardi, refusent la fermeture de l'usine de Carquefou, annoncée par Imperial Tobacco, actionnaire de la Seita, le 15 avril.

FRANCE 3

Une centaine de salariés du cigarettier Seita, à Carquefou (Loire-Atlantique) séquestrent depuis le début de l'après-midi de mercredi 28 mai cinq membres de la direction de l'usine, dont le directeur lui-même. Les salariés, qui occupent les locaux de l'usine depuis mardi, refusent la fermeture de l'usine annoncée par Imperial Tobacco, actionnaire de la Seita, le 15 avril.

Les salariés veulent établir "un dialogue, une concertation"

Les employés demandent au directeur de contacter la direction d'Imperial Tobacco, au Royaume-Uni, pour établir "un dialogue, une concertation". Une centaine d'ouvriers sont en arrêt de travail dans l'usine de la Seita de Carquefou, près de Nantes.

Imperial Tobacco, actionnaire de la Seita, a annoncé la fermeture de l'usine ainsi que du site de recherche de Bergerac (Dordogne) et la suppression nette de 366 postes en France sur 1 150, soit près du tiers des effectifs. L'usine historique du groupe britannique à Nottingham fermerait également, tandis que 130 emplois seraient créés en Pologne, où sera délocalisée une partie de la production.

Manifestation des salariés de la Seita à Carquefou, près de Nantes, le 25 avril 2014.
Manifestation des salariés de la Seita à Carquefou, près de Nantes, le 25 avril 2014. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)