Reprise d'Ascoval : le repreneur British Steel est-il défaillant ?

L'aciériste britannique British Steel aurait des problèmes financiers majeurs, alors même que son offre de reprise d'Ascoval avait été validée.

FRANCE 2

La nouvelle a fait la une des journaux télévisés britanniques. British Steel, deuxième aciériste du pays qui est aussi le repreneur déclaré d'Ascoval, aurait de gros soucis financiers. Il négocierait avec le gouvernement une aide financière de 86 millions d'euros. Un coup de tonnerre qui résonne jusqu'en France. Dans le Nord, les syndicats d'Ascoval sont sous le choc après cette annonce inattendue.

"C'est pire qu'un cauchemar"

"C'est quelque chose qu'on n'avait pas du tout envisagé", confie Bruno Kopczynski porte-parole de l'intersyndicale Ascoval. "C'est pire qu'un cauchemar. On est en train de se dire qu'on se fait sacrifier", s'inquiète le syndicaliste. Il y a 12 jours, l'offre de reprise de British Steel était alors validée, avec un apport de 47,5 millions d'apport, ajoutés au 47 millions injectés par les pouvoirs publics.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le syndicaliste CGT Nacim Bardi, 42 ans, pose le 3 avril 2019 à côté du panneau d\'entrée de l\'aciérie Ascoval à Saint-Saulve (Nord).
Le syndicaliste CGT Nacim Bardi, 42 ans, pose le 3 avril 2019 à côté du panneau d'entrée de l'aciérie Ascoval à Saint-Saulve (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)