General Electric : les salariés ne lâchent rien

La résistance continue pour les salariés de General Electric. Ils étaient plusieurs centaines lundi 17 juin à bloquer le site de Belfort (Territoire de Belfort). En duplex devant l'usine, la journaliste de France 3 Dorothée Lachaud fait le point sur la situation. 

France 3

Les salariés de General Electric de Belfort (Territoire de Belfort) luttent pour leurs emplois. Lundi 17 juin, ils étaient présents en nombre pour bloquer une réunion importante. "Cette réunion devait annoncer le début du plan social annoncé par General Electric, un plan social qui prévoit la suppression de 1 050 postes dont 800 à Belfort", explique la journaliste de France 3 Dorothée Lachaud, en duplex devant l'usine. 

Les sous-traitants de la région s'inquiètent 

Devant la mobilisation des salariés, la direction a reporté la réunion. "Aucune date n'a été communiquée pour le moment", précise la journaliste. Les syndicats veulent poursuivre la mobilisation et annoncent une manifestation pour samedi 22 juin aux côtés des élus locaux et des commerçants. "Au-delà de General Electric, c'est tout le territoire de Belfort qui est impacté", détaille Dorothée Lachaud. Les sous-traitants de la région de Belfort accusent le coup, puisque les commandes de l'industriel américain diminuent. "S'ils perdent un emploi chez eux, on risque d'en avoir deux chez nous", déplore un fraiseur, salarié pour un sous-traitant. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron à l\'usine de General Electric à Belfort, le 28 mai 2015. 
Emmanuel Macron à l'usine de General Electric à Belfort, le 28 mai 2015.  (FREDERICK FLORIN / AFP)