VIDEO. Florange : "On n'est pas dupes", dit Edouard Martin

Le responsable CFDT d'ArcelorMittal à Florange, a accusé samedi le gouvernement d'avoir "menti tout au long" des discussions sur l'avenir de Florange, ajoutant qu'aux salariés il avait "fait croire que la nationalisation était acquise".

France 3

FLORANGE - "On n'est pas dupes", lâche Edouard Martin samedi 1er décembre. Invité du JT de midi de France 3, le responsable CFDT d'ArcelorMittal à Florange a accusé le gouvernement d'avoir "menti tout au long" des discussions sur l'avenir de Florange, ajoutant qu'aux salariés il avait "fait croire que la nationalisation était acquise".

Le Premier ministre a annoncé vendredi soir un compromis avec ArcelorMittal pour le site de Florange qui laisse les syndicats sceptiques"Jusqu'à la dernière minute quasiment, on nous a fait croire que la nationalisation temporaire était acquise", a-t-il dit. Et Edouard Martin de se demander "si à un seul moment le Premier ministre a cru à l'hypothèse de la nationalisation".

Pour le responsable syndical, "si le patron n'était pas Mittal on aurait pu crier quasiment victoire" mais, a-t-il ajouté, Lakshmi Mittal "n'a jamais respecté les engagements qu'il a pris". Il a exprimé la crainte que "pour le gouvernement le dossier soit bouclé et la page tournée, et que (les salariés de Florange) soient oubliés".

Edouard Martin, responsable CFDT d\'ArcelorMittal à Florange, le 30 novembre 2012 à Florange (Moselle).
Edouard Martin, responsable CFDT d'ArcelorMittal à Florange, le 30 novembre 2012 à Florange (Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)