Conforama : le choc après les annonces de licenciements

Conforama pourrait licencier jusqu’à 1 900 personnes. Les syndicats tentent de bloquer le processus, mais les salariés sont en état de choc. Des magasins ont été bloqués, comme à Paris.

FRANCE 3

Le magasin du Pont-Neuf à Paris est l’une des vitrines de Conforama. Mais mardi 2 juillet au matin, les salariés ont décidé de ne pas travailler. Ils ont appris qu’ils risquaient de perdre leur emploi. "Ça fait 15 ans que je suis à Conforama. (…) C’est dur à supporter" avoue Fatou Diaw, une salariée de l’enseigne d’ameublement. Un échange entre le directeur et les salariés est tendu.

32 magasins vont fermer

32 magasins Conforama vont fermer dans toute la France. Jusqu’à 1 900 postes pourraient être supprimés. Conforama a perdu 500 millions d’euros depuis 2013, à cause notamment de la concurrence d’internet. Mais la mauvaise gestion financière suscite la colère des salariés. "On peut parler par exemple des 20 millions et quelques d’euros qui ont été investis dans la Ligue 1 pendant que les salariés travaillaient dans des conditions déplorables", assène Sébastien Brugnon, délégué syndicat CFE-CGC. Cette annonce intervient quelques jours après l’ouverture en Seine-et-Marne du plus grand entrepôt logistique de l’enseigne.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'enseigne d\'un magasin Conforama, à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), le 6 mars 2019.
L'enseigne d'un magasin Conforama, à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), le 6 mars 2019. (DENIS CHARLET / AFP)