Blanquefort : Bruno Le Maire demande 20 millions à Ford

Après l'annonce de la fermeture de l'usine Ford de Blanquefort (Gironde), Bruno Le maire fait ses comptes. Le ministre de l'Économie réclame 20 millions d'euros au constructeur automobile afin de réindustrialiser le site.

France 3

Bruno Le Maire tape du poing sur la table et met la pression sur Ford. Dans un entretien au Parisien, il exige une dépollution du site de Blanquefort (Gironde) et le versement d'une indemnité de 20 millions d'euros pour "la réindustrialisation du territoire". Vendredi déjà, Emmanuel Macron avait prévenu : Ford devra passer à la caisse.

22 millions d'euros d'aides publiques

Car l'usine Ford de Blanquefort a bénéficié de plusieurs aides publiques. 15 millions d'euros de la part de l'État et 7 millions d'euros de la part des collectivités locales, selon la préfecture. 22 millions d'euros que l'État serait en droit de récupérer, c'est écrit dans la loi. Il peut demander "le remboursement de tout ou partie des aides pécuniaires en matière d'installation, de développement économique ou d'emploi attribuées à l'entreprise".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre des Finances Bruno Le Maire s\'adressant à la presse après une rencontre avec son homologue suédois à Stockholm,le 4 février 2019.
Le ministre des Finances Bruno Le Maire s'adressant à la presse après une rencontre avec son homologue suédois à Stockholm,le 4 février 2019. (NAINA HELEN JAMA / TT NEWS AGENCY / AFP)