VIDEO. Comment des plateformes internet dégradent les conditions de travail des coursiers dès qu'elles se développent

Quand elles lancent, les plateformes sur l'Internet paient relativement bien les travailleurs. Et puis, avec le succès vient le temps des baisses de rémunération et la hausse des risques pris par les coursiers… Extrait du magazine "Ouvrez le 1" diffusé mercredi 25 septembre 2019 sur Franceinfo (canal 27).

"En France, on a beaucoup entendu parler, grâce aux grèves des coursiers qui ont eu lieu récemment, et je vais prendre cet exemple précis pour que les choses soient les plus claires possible : on a vu une évolution vraiment très importante vers la précarité de ces travailleurs-là", dénonce Barbara Gomes, collaboratrice parlementaire PC au Sénat sur le plateau du magazine "Ouvrez le 1" (replay) sur Franceinfo (canal 27).

"Au début, quand les plateformes arrivent, elles ont besoin d'avoir leur armée de réserve, donc beaucoup de gens pour réaliser l'activité. Les conditions de travail sont plutôt pas mal, précise la juriste. Les gens que j'ai rencontrés au début de mes recherches me disaient qu'ils gagnaient de 10 à 12 euros de l'heure avec 2 à 4 euros par course réalisée. Etudiants, sportifs, ils étaient très contents."

"Surexploités comme des travailleurs sans papiers ou des mineurs"

"Une fois que ces plateformes ont un niveau suffisant, on va baisser les prix du travail, et là, les contrats sont passé à 5 euros la tâche réalisée. Aujourd'hui, comme on a beaucoup de gens qui veulent vendre leur force de travail pour ces plateformes-là, il y en a qui vont encore baisser davantage en modifiant leur calcul de rémunération", détaille Barbara Gomes.

"Du coup, on a vu se dégrader la condition des coursiers qui vont devoir prendre beaucoup de risques pour multiplier les courses. Et on a vu aussi un passage d'étudiants qui faisaient cela de temps en temps à des gens très précaires qui sont vraiment surexploités comme des travailleurs sans papiers ou des mineurs", estime-elle.

> "Ouvrez le 1", un magazine télévisé, tous les mercredis à 22 heures sur Franceinfo (canal 27). 

> "Le 1", un journal pour comprendre le monde, tous les mercredis en kiosque.

OUVREZ LE 1 / FRANCEINFO (CANAL 27)
OUVREZ LE 1 / FRANCEINFO (CANAL 27) (CAPTURE ECRAN / OUVREZ LE 1 / FRANCEINFO (CANAL 27))