Vidéo Pendant ce temps-là, à Rungis, Caroline s'adapte aux réouvertures des terrasses

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Caroline travaille dans le plus grand marché de France. Et quand les terrasses des bars et restaurants rouvrent, ça change pas mal de choses.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Caroline travaille dans le plus grand marché de France. Et quand les terrasses des bars et restaurants rouvrent, ça change pas mal de choses.

Caroline travaille dans le plus grand marché de produits frais au monde. Et ici, au pavillon des viandes, on se prépare à la réouverture des terrasses. Ce sont 200 tonnes de viande qui sont stockées et ensuite vendues chaque matin à des bouchers et à des restaurateurs. "Le 9 juin va être sûrement plus dynamique que le 19 mai, puisque le 19 mai tous les restaurateurs n'ont pas de terrasse", explique Caroline.

Des restaurateurs qui restent prudents

Avec la réouverture des terrasses, c'est une vingtaine de commandes qui sont passées par des restaurateurs. Ces derniers restent en effet prudents sur les quantités commandées. "Les gens ne prennent pas le risque d'avoir de la marchandise qui risque de leur rester sur les bras comme ça a été le cas deux fois", explique-t-elle. Par exemple, certains clients pouvaient servir des volumes allant de 5 à 10 tonnes par semaine contre 600 kg actuellement.

"Il a fallu se réinventer"

Pendant près de 8 mois, à cause de la pandémie, l'entreprise de Caroline a dû réduire ses stocks de viande destinés à la restauration et parfois même refuser certaines commandes. "Il a fallu se réinventer, il a fallu trouver d'autres débouchés et puis il a fallu s'adapter", explique-t-elle. Désormais, elle espère voir la vie reprendre. et "une belle saison estivale".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.