Vidéo "Ça se passe comme ça chez McDonald’s ?" > Le débrief du magazine "Cash Investigation"

Publié Mis à jour
VIDEO. "Ça se passe comme ça chez McDonald’s ?" > Le débrief du magazine "Cash Investigation"
Article rédigé par
France Télévisions

L'équipe de "Cash Investigation" répond à une partie des questions qui ont été posées via le site de Franceinfo et sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #CashInvestigation… Extrait de "Ça se passe comme ça chez McDonald’s ?", une enquête de Zoé de Bussierre, diffusée jeudi 7 avril 2022 à 21h10 sur France 2.

Pour ce débrief du numéro de "Cash Investigation" titré "Ça se passe comme ça chez McDonald’s ?" (replay), Elise Lucet est entourée de Zoé de Bussierre, qui a réalisé l'enquête, de Rebecca Khananié, une journaliste de "Cash Investigation" qui s’est fait embaucher chez un restaurant franchisé McDonald’s, et de Sophie Le Gall, rédactrice en chef du magazine.

Laurie63 (Puy-de-Dôme) > Je trouve que ce reportage est très accusateur envers ce groupe. Pourquoi ne pas parler du fait que McDonald’s embauche de nombreux étudiants et permet également de décrocher un premier travail très formateur ?
Elise Lucet > C’est en effet bien souvent l’un des premiers jobs de beaucoup d’étudiants et certains progressent ensuite dans l’entreprise. C’est en tout cas ce que Mc Do met en avant mais il faut aussi rappeler que le turn-over est très important. On l’a vu, les conditions de travail sont difficiles et les amplitudes horaires dans une journée peuvent être très grandes.

Maxime (Martigues) > Y-a-t-il énormément d'arrêts maladie chez McDo ?
Zoé de Bussierre > Difficile de répondre à cette question. McDo en France, c’est plus de 1 300 entreprises, et dans le lot, beaucoup de petites structures qui n'ont pas l'obligation de publier ces données. Impossible donc d’avoir un chiffre global du nombre d’arrêts maladie dans les restaurants. D’après les témoignages que j’ai recueillis, certains continuent à aller travailler même s’ils souffrent de douleurs musculaires. La raison est simple : en arrêt maladie, leur indemnité est plus faible que leur salaire. Et d’autres finissent tout simplement par démissionner pour chercher un autre emploi, ailleurs. 

Adrien (Ardèche) > Quel est l'intérêt pour McDonald's d'avoir recours à des contrats de travail de 15 ou 24 heures par semaine ?
Sophie Le Gall > L’intérêt de ces contrats, c’est tout simplement la flexibilité. Un salarié qui travaille 15 heures par semaine, c’est facile à gérer. Il vient surtout travailler au moment des rushes, quand le restaurant est certain d’avoir des clients. Et dans le cas où le franchisé McDo aurait un peu plus besoin de lui, il peut toujours lui demander de faire des heures complémentaires. Le patron peut ainsi ajuster en permanence le nombre des salariés à l’activité de son restaurant. 

Mais c’est illégal ?
Sophie Le Gall > Non, ce n’est pas illégal d’avoir des contrats à temps partiel. Ce qui est illégal, c’est d’imposer un contrat avec un si petit nombre d’heures à un salarié qui souhaiterait travailler plus, en faisant croire que c’est à sa demande. 

Et ça se passe comment pour les salariés aux Etats-Unis ?
Elise Lucet Aux Etats-Unis, le terme "McJob" est carrément entré dans le dictionnaire pour décrire "un emploi mal rémunéré, avec peu de perspectives". Là-bas, les employés de McDonald’s n’ont même pas de contrat de travail. Ils ne savent jamais combien d’heures ils vont travailler par mois. Tout dépend de l’affluence dans les restaurants. Et cela s’applique à tous les salariés, même les anciens. Voilà ce que dit Rita, qui travaille depuis onze ans dans un McDo en Caroline du Nord:

– Vous étiez censée travailler aujourd’hui ! Que s’est-il passé ?
– Samedi, je suis allée travailler, et j’ai vu qu’ils m’avaient retirée du planning pour aujourd’hui. J’ai demandé "Mais pourquoi ?" La manager m’a répondu : "C’est comme ça, c’est nous qui décidons des plannings".
– Est-ce qu’ils vont vous payer pour cette journée ?
– Non ! Si vous ne travaillez pas, vous n’êtes pas payé !

Vivien (Vaucluse) > Dites-moi, McDo propose des salades, alors pourquoi les employés ne mangent-ils que des burgers ?
Rebecca > Oui, c’est vrai, les salariés ont la possibilité de manger une salade à la place d’un burger ou de nuggets. Mais je peux vous dire, que dans le restaurant où je travaillais, aucun de mes collègues ne choisissait une salade ! Après un rush, on a plutôt envie d’un plat nourrissant et chaud, car on finit épuisé. A "Cash" on a mis sur la balance l’une des salades proposée par Mac Do, la Caesar. Résultat, celle que nous avons pesée ne comportait que 56 grammes de poulet. Ce n’est clairement pas assez consistant après un service aussi éprouvant.

Julien (Jura), salarié chez McDonald's > Comment faire quand on est salarié Mcdo d’un franchisé qui possède plusieurs restaurants aux bénéfices importants, pour toucher la prime de participation ?
Zoé de Bussierre > Pour toucher une prime de participation, il faut que le franchisé accepte de réunir ses différents restaurants en une seule unité économique et sociale. Cela passe soit par un accord d’entreprise, soit par une décision de justice. Mais pour ça, il faut que les représentants du personnel poursuivent le franchisé en question. Et devant le tribunal, ils devront prouver, notamment, que le travail est le même d’un restaurant à l’autre, démontrer qu’il y a une seule et même direction pour tous les restaurants, ou encore que les salariés peuvent être mutés d’un restaurant à l’autre. 

Léo (Toulouse) > Je voulais savoir si les procédures judiciaires des trois salariés licenciés ont abouti à une sanction contre McDonald's...
Elise Lucet > Ces trois salariés du siège nous ont raconté que McDonald’s était prêt à faire une transaction financière avec eux. C’était il y a quelques mois. Mais toujours selon ces salariés, McDonald's aurait stoppé toute négociation, lorsque l’entreprise a appris que nous les avions interviewés. McDonald’s attendrait donc de voir notre enquête pour négocier ou non avec eux. S’il n’y a pas de négociation, une audience aux prudhommes est prévue à la fin du mois de juin. 

Extrait de "Ça se passe comme ça chez McDonald’s ?", une enquête de Zoé de Bussierre, diffusée jeudi 7 avril 2022 à 21h10 sur France 2.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.