Thomas Cook : la faillite aura de larges répercussions dans le monde du tourisme

Les professionnels de l'hôtellerie ont peur de ne pas être payés par le voyagiste qui s'est déclaré en faillite. Ce qui peut avoir des répercussions sur des milliers d'emplois sur l'île de Majorque, en Espagne.

FRANCE 2

C'est la destination favorite des amateurs de séjours tout compris. Majorque, en Espagne, accueille chaque année 12 millions de touristes, dont 1 million envoyés par Thomas Cook. Alors, la faillite du deuxième tour-opérateur de l'île est donc un coup dur. Chez les hôteliers, la peur domine. Ils ont peur de ne pas être payés par le voyagiste. Selon un hôtelier de l'île, les factures de juillet et d'août, les meilleurs mois de l'année, n'ont pas été encore honorées.

Les sous-traitants inquiets

Et, faute de réservations, les hôtels vont devoir fermer plus tôt cette année. Pour le secteur hôtelier, le coût de la faillite est estimé à 100 millions d'euros rien qu'aux Baléares (Espagne). De plus, Thomas Cook investit des millions d'euros dans des hôtels. Sur l'île, le voyagiste en possède 18. La faillite se répercute plus largement sur les sous-traitants des installations touristiques, entreprises de transports, fournisseurs, etc. Des milliers d’emplois pourraient être menacés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une agence de voyages Thomas Cook à Paris, le 23 septembre 2019.
Une agence de voyages Thomas Cook à Paris, le 23 septembre 2019. (EDOUARD RICHARD / HANS LUCAS / AFP)