Cet article date de plus de cinq ans.

Restaurants de plages : l'état veut relancer l'application de la loi Littoral

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Restaurants de plages : l'Etat veut relancer l'application de la loi littoral
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Sur les plages, bars, restaurants et cabanons ne sont plus les bienvenus. Des destructions ont déjà eu lieu, les commerçants eux, se disent inquiets à l'approche de l'été.

Elles sont le joyau du littoral français. Des plages immenses et sablonneuses, isolées presque cachées, mais qui saison après saison ont été grignotés par les commerces et les restaurants. Depuis quelques années, l'État a décidé de reconquérir ces espaces naturels pour les rendre aux baigneurs.
À Marseille, le travail a commencé depuis presque dix ans et depuis une semaine, les pelleteuses sont en action sur la plage des Catalans, une plage située en plein cœur de la ville. Deux restaurants viennent d'être démolis. Ils étaient là depuis 50 ans. Problème, cette plage appartient à l'État et les constructions maritimes y sont tout simplement interdites. La loi vient donc d'être appliquée avec des décennies de retard. Une nouvelle qui ne réjouit pas tous les Marseillais. "La plage des Catalans et le restaurant Calypso, ça allait avec. C'est dommage d'avoir cassé ce mythe. C'est sûr qu'on améliore le littoral, mais je pense que c'était bien aussi avant", commente un homme.

27 établissements détruits à Ramatuelle

Dans le département voisin sur la commune de Ramatuelle, Pampelonne est l'une des plages les plus célèbres au monde. Ici, les paillotes sont bien implantées, mais là encore c'est illégal. D'ici 2019, les  27 établissements devront être détruits. Seuls 23 d'entre eux pourront reconstruire une structure obligatoirement démontable chaque hiver.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.