Pass sanitaire : les salariés en contact avec le public bientôt soumis à sa présentation

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : les salariés en contact avec le public bientôt soumis à sa présentation
FRANCE 3
Article rédigé par
M. Justet, A. Sylvain, L. Monfort, P. Caron, X. Roman, F. Simoes, H. Cardon, J-A. Balcells, France 3 régions, F. Pairaud - France 3
France Télévisions

Le gouvernement reste sur la date du 30 août pour imposer le pass sanitaire à tous les salariés qui travaillent en contact avec le public. Plusieurs secteurs sont concernés : les transports, les restaurants, ou encore les lieux de culture et de loisirs. 

À Ermenonville (Oise), dans ce parc d'attraction, montrer son pass sanitaire est déjà une habitude pour les clients. Pour les salariés, ce sera également une obligation, dès lundi 30 août. "Pour le moment, je ne l'ai pas dans la poche, mais je le sortirai à partir de lundi", assure un salarié. Une autre salariée refuse d'être vaccinée, elle devra donc se faire tester. "C'est rapide, j'ai le résultat sous quinze minutes", commente-t-elle.

Risque de suspension de contrat et de salaire

Les patrons d'entreprises se disent, eux, plus inquiets.  À La Rochelle (Charentes-Maritimes), un gérant de restaurant se prépare à vivre un vrai casse-tête. "Quand il va falloir recruter de nouveau quelqu'un, ça sera impératif de leur demander leur passeport sanitaire", redoute Christophe Dauvergne, propriétaire d'une brasserie. Au total, 1.8 million de salariés sont concernés, notamment dans les secteurs du tourisme et de la restauration. Pour le président du MEDEF, il faut reporter la mesure. "Je demande de la souplesse, qu'il n'y ait pas des contrôles trop durs dès le 30 août au matin", espère Geoffroy Roux de Bézieux. En cas de non-présentation du pass sanitaire, les salariés risquent de voir leur contrat et leur salaire suspendus. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.