Omicron : les restaurateurs résistent tant bien que mal à la cinquième vague

Publié
Omicron : les restaurateurs résistent tant bien que mal à la cinquième vague
Article rédigé par
E. Bezin, D. Segal, P. Bouillot - France 3
France Télévisions

À Dijon, en Côte-d’Or, de plus en plus de restaurateurs sont à testés positifs au Covid-19. Certains sont donc contraints de fermer les portes de leur établissement, les autres renforcent encore les mesures sanitaires pour empêcher les contaminations entre collègues.

Officiellement, c’est une fermeture exceptionnelle. Officieusement, les personnels sont touchés par le Covid-19 et les restaurants ferment les uns après les autres. C’est une situation que Julien Burdin, restaurateur à Dijon (Côte d'Or), connaît bien. Il retrouve sa cuisine après huit jours de fermeture. Contaminé, le chef avait mis tout son personnel au chômage partiel. Un arrêt brutal de l’activité, qui a contraint ce patron à s’adapter.

Lavage de mains toutes les 10 minutes

"C’est l’incertitude, tant envers le personnel que la clientèle", admet le restaurateur. Pour éviter les contaminations, certains ont pris les devants, avec par exemple un lavage de mains toutes les dix minutes. Et depuis peu, chaque salarié est équipé d’un masque FFP2. Selon l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie, 15% des restaurateurs seraient concernés par des fermetures pour des cas de Covid-19.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.