Cet article date de plus d'un an.

Mykonos, une île sans touristes

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Mykonos, une île sans touristes
Article rédigé par
S. Ricottier, F. Beaudonnet, A. Delcourt, C. Pravaz, J. Mechaussie, M. Felix, M. Beaudouin, O. Labalette, S. Thiebaut, N. Lachaud - France 2
France Télévisions

Le Grèce le tourisme représente 20% de l’économie du Pays. Pour l’instant les vacanciers ne sont pas au rendez-vous malgré la réouverture de nombreux ports dans le pays. A Mykonos, l’iles qui normalement croule sous les touristes en juillet, est désespérément calme cette année.

C’est l’île vedette des Cyclades. Un petit paradis de bleu et de blanc a trois heures de paris. Mais cet été Mykonos et ces ruelles semble presque endormie. Ce qui ont tenté l’aventure sont les premiers interloqués. En six an sur le vieux port, ce restaurateur n’a jamais vu ça. Il a perdu 50 % de sa clientèle.

Les marchés américains et asiatiques absents

"On n’a pas le marché américain, on n’a pas le marché asiatique, aucun client d’Amérique Latine" déplore Apollonas Voulgaris, restaurateur sur l’île. "Ici normalement, vous auriez vu près de 400 touristes d’un bout à l’autre du port" ajoute-t-il. D’habitude, l’été, Mykonos est bondé de milliers de touristes débarquant chaque jour, qui viennent pour les photos souvenirs, pour les plages et pour la fêtes. Cette année dans les collines, nous découvrons des dizaines d’hôtels fermés, des complexes géants 4 ou 5 étoiles, trop grands pour êtres rentables avec peu de clients. Aucun n’a accepté de nous répondre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.