Les intentions d'embauche des employeurs progressent de 14,8% en 2019, mais les difficultés de recrutement aussi, révèle Pôle emploi

Selon l'agence, les métiers agricoles, dans l'hôtellerie et dans la restauration sont parmi les plus recherchés.

Recrutement dans la restauration à Lille, en septembre 2018.
Recrutement dans la restauration à Lille, en septembre 2018. (THIERRY THOREL / MAXPPP)

Les intentions de recrutement des employeurs progressent de 14,8% en 2019, après déjà une hausse soutenue en 2018 (+18,7%), selon une enquête de Pôle emploi publiée jeudi 11 avril. Cela représente 2,69 millions d’embauches potentielles.

L’augmentation des intentions d’embauche concerne tous les secteurs d’activité et plus particulièrement la construction (+26%), l’industrie (+20%) et les services aux entreprises (+20%). "Cette évolution s’explique à la fois par la hausse du nombre moyen de projets" d'embauche par entreprise "qui est passé de 3,9 en 2018 à 4,3 en 2019, et par l’augmentation de la proportion" d’entreprises "prévoyant d’embaucher (26,4% en 2019 contre 25,9% en 2018)", explique Pôle emploi.

La part des CDI progresse

La part des emplois en CDI continue de progresser parmi les intentions d’embauche. En 2019, 65% des projets de recrutement correspondent à des emplois durables (CDI et CDD de plus de 6 mois). Le nombre d’intentions d’embauche en CDI augmente de 24%. Il augmente de 8% pour les CDD.

Par ailleurs, les difficultés de recrutement anticipées par les employeurs sont en hausse, et concernent un peu plus de la moitié (50,1%) des projets d’embauche en 2019, contre 44,4% en 2018. Une hausse qui touche tous les secteurs d’activités et toutes les tailles d’entreprises. Mais les difficultés sont plus importantes dans les sociétés de petites tailles. La hausse des difficultés anticipées est plus forte parmi les entreprises de plus grandes tailles.

L'hôtellerie-restauration et les services recrutent

Comme chaque année, les métiers agricoles font partie des plus recherchés. Les viticulteurs, arboriculteurs et cueilleurs avec 141 400 projets d'embauches et les agriculteurs et ouvriers agricoles avec 75 000 projets. "La très grande majorité de ces intentions d’embauche sont saisonnières", précise Pôle emploi.

Plusieurs métiers de l’hôtellerie et restauration figurent aussi parmi les plus recherchés : serveurs, aides et employés polyvalents de cuisine, cuisiniers, employés de l’hôtellerie. Des métiers essentiellement saisonniers où les difficultés de recrutement "sont supérieures à la moyenne".

D'autres secteurs d'activités sont aussi concernés. Les métiers de services aux entreprises font également partie des plus recherchés comme les agents d’entretiens de locaux, ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires, mais aussi conducteurs routiers et grands routiers pour lesquels les intentions d’embauche sont en forte hausse cette année(+ 45%).

Enfin, les intentions d’embauche sont nombreuses dans les métiers de soins et d’accompagnement, avec les aides à domicile et aides ménagères et les aides-soignants et dans les métiers d’ingénieurs informaticiens.