Joël Robuchon, une vie au service du goût

Le chef le plus étoilé du monde Joël Robuchon est décédé lundi 6 août à l'âge de 73 ans. La gastronomie française perd une de ses icônes.

France 2

Joël Robuchon, décédé lundi 6 août, était un artiste des fourneaux, un virtuose inégalé. Devant son restaurant à Paris, les passants estiment que c'est un monument de la gastronomie qui s'en est allé. "C'est une perte terrible pour la France", explique un touriste qui avait ses habitudes à L'Atelier de Joël Robuchon. C'est à partir des années 1970 que le natif de Poitiers (Vienne), fils de maçon, construit sa légende. De cuisine en cuisine, il construit sa propre vision de la gastronomie : moderne, mais sans fioriture. Sacré meilleur ouvrier de France, il décroche ses deux premières étoiles à seulement 33 ans. Les récompenses pleuvent : pour le Gault et Millau il est même le cuisinier du siècle, mais reste humble : "Je fais un métier qui est passionnant et où on se remet en cause à chaque service".

Des recettes pour la grande distribution

Une remise en cause et un stress permanent, Joël Robuchon s'était juré de prendre sa retraite à 50 ans, pas plus et, en 1995, il raccroche le tablier. Hyperactif, Joël Robuchon multiplie les activités en élaborant des recettes pour la grande distribution et continue d'ouvrir des restaurants. Son dernier défi était l'Asie, où il a notamment ouvert un établissement à Shanghaï, une ville qu'il trouvait "jeune et moderne". S'est éteint aujourd'hui un empire de la gastronomie à 73 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
(NICOLAS TUCAT / AFP)