Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : la psychose rend les bateaux de croisière indésirables

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la psychose rend les bateaux de croisière indésirables
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Dans les Caraïbes, deux bateaux de croisière sont devenus indésirables dans les ports aux Antilles et dans les Caraïbes. Pourtant, aucun cas de virus Covid-19 n'a été découvert sur les navires.

C'est l'histoire d'une croisière privée d'escale. Comme à chacune de ses tentatives pour accoster dans un port des Caraïbes, le MSC Meraviglia a dû faire face lors de son arrivée à Cozumel, au Mexique, à un comité d'accueil bien décidé à ne pas le laisser s'amarrer là. "Il y a un risque potentiel dans ce bateau ! Je demande aux autorités mexicaines de faire leur travail", harangue un homme qui craint que le navire ne transporte des touristes atteints de Covid-19.

Refusé aux îles Caïmans et en Jamaïque

À l'intérieur de l'engin, pourtant, aucun cas du nouveau coronavirus n'est à déplorer. Seulement un membre d'équipage est atteint d'une grippe saisonnière. Rien de bien grave, mais suffisant pour faire paniquer toute une région. Parti de Miami (États-Unis) dimanche 23 février, il veut d'abord s'arrêter aux îles Caïmans (Royaume-Uni). L'accès a été refusé. Pareil le lendemain, lundi, en Jamaïque. Le navire est dans l'attente de savoir s'il pourra enfin réaliser une excursion au Mexique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.