Coronavirus : premier soir de couvre-feu à Paris et Lille

Vingt millions de personnes sont concernées par le couvre-feu qui a démarré à 21 heures samedi 17 octobre pour tenter d’endiguer la pandémie de coronavirus. Illustrations à Paris et Lille (Nord).

Franceinfo

L'atmosphère est triste samedi 17 octobre à 23h30 près des Champs-Élysées à Paris, où se trouve le journaliste de France Télévisions Nicolas Carvalho. D’habitude, le samedi soir c’est extrêmement animé et lumineux. Tout est fermé et lest rues sont quasiment désertes. Le gérant d’un bar a réalisé le même chiffre d’affaires que d’ordinaire car les clients sont venus plus tôt et ont davantage consommé. Peu après 21 heures, une manifestation non déclarée a démarré contre ce couvre-feu sanitaire. Ces protestataires risquent une amende de 135 euros.

Du jamais-vu en 30 ans à Lille

À Lille (Nord) aussi, le couvre-feu est en vigueur depuis 21 heures. Bondée, la Grand’Place s’est vidée en quelques minutes, a constaté la journaliste de France Télévisions Émilie Cocq. Certains restaurateurs n’ont jamais fermé si tôt en trente ans de carrière. La police a débuté des contrôles pédestres et routiers  autour de la métropole lilloise pour s’assurer que le couvre-feu contre le coronavirus est bien respecté.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'avenue des Champs-Elysées (Paris), sans ses bars et ses restaurants, était méconnaissable, le 17 octobre 2020.
L'avenue des Champs-Elysées (Paris), sans ses bars et ses restaurants, était méconnaissable, le 17 octobre 2020. (QUENTIN DE GROEVE / HANS LUCAS / AFP)