Confinement : le cri d’alerte des commerçants

Le confinement instauré en France plonge les commerçants dans une situation économique très compliquée. Ils tentent de se faire entendre par tous les moyens.

FRANCEINFO

C’est un quotidien qui devient de plus en plus intenable. Nicolas Muller a récemment racheté une pizzeria à Marseille (Bouches-du-Rhône) mais avec le confinement mis en place dans le pays, il doit composer autrement. Ses salariés sont en chômage partiel et il peine à s’y retrouver économiquement avec son crédit. Une situation qui est similaire pour de nombreux restaurateurs ou gérants de bar en France qui manifestent leur mécontentement, comme à Nice (Alpes-Maritimes), samedi 14 novembre.

Ouvrir son commerce clandestinement

Pour réussir à survivre économiquement, certains n’hésitent pas à braver la loi. En Haute-Garonne, dans la région toulousaine, une coiffeuse garde son salon ouvert de façon clandestine afin de continuer à faire tourner le commerce. D’autres optent pour une solution moins radicale mais osée : à Baume-Les-Dames (Doubs), des commerçants locaux posent nu, se couvrant uniquement avec des produits de leurs magasins afin de sensibiliser et inciter à commencer des produits locaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un message annonçant la fermeture en raison du confinement est affiché sur la vitrine d\'un commerce, à Paris, le 17 mars 2020.
Un message annonçant la fermeture en raison du confinement est affiché sur la vitrine d'un commerce, à Paris, le 17 mars 2020. (AMAURY CORNU / HANS LUCAS / AFP)